FAQ- questions fréquentes

Faq_1.jpg

Puis-je porter un bébé prématuré en écharpe?

Non seulement on peut le faire mais c’est une pratique conseillée. De cette façon mère et enfant peuvent jouir de ce contact profond auquel un accouchement prématuré met fin trop tôt. L’enfant peut profiter de la chaleur de sa mère et des sensations de maintien, importants pour son développement psychophysique. En particulier le contact peau contre peau est très important pour la croissance pondérale de l’enfant, pour la gestion stable des paramètres vitaux (tels que la température corporelle, la respiration et l’activité cardiaque régulière) et pour le développement neurologique du nouveau-né.

A partir de quel âge puis-je porter mon enfant en écharpe?

Les écharpes porte-bébé sont l’unique support utilisable dès les premiers jours de vie du nouveau-né. L’important est de respecter sa position physiologique qui prévoit les genoux positionnés légèrement plus haut par rapport aux fesses (position en grenouille); de cette façon le bassin est bien positionné permettant à la colonne vertébrale et au cou de l’enfant d’adopter une posture naturellement courbée et le poids sera bien soutenu par le bassin même. Bien sûr on peut commencer à porter l’enfant également au cours des mois suivants la naissance.

La tête de mon enfant doit-elle toujours être soutenue?

Si l’enfant est correctement positionné alors sa tête s’appuyera naturellement sur la poitrine de la personne qui le porte. Il est conseillé de soutenir la tête avec un pan de tissu pendant qu’il dort ou si on se penche en avant; le reste du temps l’enfant doit être libre de regarder autour de lui, il développe ainsi  les muscles de son cou. Bien sûr il faut prêter une attention particulière jusqu’à ce que l’enfant soit en mesure de tenir fermement et seul sa tête.

Quand puis-je passer à d’autres positions?

Au début les positions de face sont conseillées, c’est à dire ventre contre ventre. Quand l’enfant tient sa tête de façon autonome, et s’il montre du plaisir, il est possible de passer aux nouages sur le côté et sur le dos. Cependant il n’existe pas de règles absolues, il est fondamental que la personne qui porte se sente prête à essayer une nouvelle position et que qui est porté montre qu’il apprécie.

 

 

Si mon enfant pleure une fois mis dans l’ écharpe, cela signifie-t-il qu’il ne veut pas être porté?

Pas nécessairement. Souvent au moment où il est mis  dans l’écharpe, l’enfant se met à pleurer. Ceci est dû au fait que le petit sent le manque d’assurance de sa mère ou de son père, encore hésitant dans ses mouvements. Une fois que le nouage est prêt et que maman ou papa se détend, l’enfant aussi est prêt à se tranquilliser. En particulier pour le petit, les dix premières minutes passées dans l’écharpe (temps d’ajustement) lui servent  pour se mettre à l’aise et trouver sa dimension dans l’espace créé par l’écharpe, et il est donc normal qu’il pousse vers le corps de sa mère ou de son père. Marcher d’un pas rythmé peut aider l’enfant à se positionner de la meilleure façon qui soit.

L’enfant n’aura-t-il pas trop chaud ou trop froid dans l’écharpe?

La thermorégulation de l’enfant dépend du contact constant du corps du porteur. Naturellement il est évident d’adopter un habillement adapté à la saison, en tenant toujours compte que le petit recevra de la chaleur de votre corps. Durant la saison hivernale, ou quand il fait froid, l’idéal est de positionner l’écharpe sous la veste ou le manteau fermés, l’enfant pas trop couvert, en se souvenant de contrôler que ses extrémités sont bien protégées et qu’il reçoit assez d’air frais pour respirer. En été l’habillement doit être allégé, en se souvenant toujours de protéger du soleil la peau délicate de votre petit.

Pendant combien de temps, durant la journée, puis-je porter mon enfant en écharpe?

Il n’existe pas de limite de temps. L’important est que la position soit correcte et le poids soit bien réparti.